CSBE-SCGAB
Saturday, 14 September 2013 22:18

A Few Words From President Bernardo Predicala

bernardo-predicala“Insanity: doing the same thing over and over again and expecting different results.” - Einstein

If you have been following this section of the Newsletter in the past, you will probably find that this particular piece will be a little bit different, starting with the quote above. In fact, over the term of the new CSBE Council which started in July at the AGM in Saskatoon, we will aim to do things differently. For the benefit of those members unable to attend the conference, I would like to reiterate some of the remarks I made at the AGM when I officially took over as President of the Society. I started by explaining that my reasons for taking on this responsibility was greatly influenced by the concept known as ‘By-stander Syndrome’.

Simply stated, this socio-psychological phenomenon refers to cases wherein individuals in a group faced with a situation where their help is needed, tend to assume a ‘by-stander’ attitude and more likely to not offer any assistance as the number of individuals in the group increases. A quick web search would readily yield real-life examples of situations wherein this by-stander effect was exhibited (many of which had dire consequences), but in my previous stint as a member of the Council, I have seen this exhibited in some forms within our Society as well. All of us can read the writings on the wall and we all know that our Society needs help if we are to arrest the gradual steady decline that we’ve seen over the past years and turn things around. But if everyone of us assumes that someone else within the Society will fix things for us (which is the classic by-stander attitude), then, there will be no one left to actually help. Hence, I chose not to become a by-stander, but instead to be actively involved in finding and implementing solutions.

 

Note that I purposely did not say that I will fix everything all by myself. In my remarks at the AGM, I also stated my view that ultimately the responsibility of revitalizing the Society falls squarely on the entire membership, not on one group only (i.e., the Council), and certainly not on the President alone! (Of course, the Council can mess things up further, but that’s one thing I can promise that I will work hard to prevent from happening!). As such, I have stated that the main focus for this term will be on three aspects: 1. continuing with the implementation and possibly developing new initiatives in response to the recommendations of the Strive report; 2. streamlining the function and operation of the Council; and 3. continuing the efforts to revitalize the CBE journal.

On the first one, the Committee on Membership Engagement has been working since last year to formulate plans and mechanisms for organizing regional activities, and these are intended to be rolled out over this coming year. On the second one, a set of performance standards is being developed for Council members, and each position has been tasked to formulate an activity plan, laying out the targets and measurables for the position for the coming year. A sub-group of the Council is also in the process of updating and re-writing the operations manual to make it a better resource for the Council members. Finally, an Editorial Board is being convened as part of the efforts to streamline the operation of the CBE Journal and to restore the number and quality of published papers to levels seen in past years.

All these efforts require one critical ingredient to be successful – your active participation. So when your Regional Director contacts you to be involved in organizing a local activity, please do help out in whatever way you can. If you have a paper being prepared for publication, consider sending it to our Journal first. More importantly, when the Editor sends a request to you to review a manuscript, please consider spending a few hours to complete a good and timely review. I would challenge all members to try to do all these over the coming year, and stop being a ‘by-stander’ and start being part of the solution.

Finally, I would like to end with the same closing remarks I made at the AGM, which is actually a corollary of the same quote from Einstein above: “We cannot solve our problems with the same thinking we used when we created them.

Version française

«Imbécillité : faire la même chose encore et encore et espérer des résultats différents. » - Einstein

Si vous avez suivi cette section du bulletin dans le passé, vous constaterez probablement que celui-ci sera un peu différent, à commencer par la citation ci-dessus. En fait, depuis la formation du nouveau Conseil de la SCGAB lors de l'AGA à Saskatoon en juillet dernier, nous avons comme objectif de faire les choses différemment. Pour le bénéfice des membres qui n’ont pu assister à la conférence, je tiens à rappeler quelques-unes des observations que j'ai faites à l'AGA quand j'ai officiellement débuté mes fonctions de président de la Société. J'ai commencé en expliquant que la décision de prendre cette responsabilité a été grandement influencée par le concept appelé «syndrome du spectateur ». Simplement dit, ce phénomène socio-psychologique se réfère aux cas dans lesquels les individus dans un groupe confronté à une situation où leur aide est nécessaire, tendent à adopter une attitude de « spectateur » et est plus susceptible de ne pas contribuer à l’effort collectif plus le nombre d'individus dans le groupe augmente. Une recherche rapide sur Internet donne facilement des exemples concrets de situations dans lesquelles l’effet « spectateur »  est démontré – et dont beaucoup avaient des conséquences désastreuses. En tant que membre du Conseil depuis quelques années, j'ai vu ce phénomène se produire sous certaines formes au sein de notre Société. Chacun de nous sait que notre Société a besoin d'aide si nous voulons arrêter le déclin que nous observons depuis quelques années et ainsi changer les choses. Mais si chacun d'entre nous suppose que quelqu'un d'autre au sein de la Société arrangera les choses pour nous (c’est-à-dire l’attitude spectateur), alors il n'y aura plus personne pour aider réellement. Par conséquent, j'ai choisi de ne pas devenir un simple spectateur, mais d'être activement impliqués dans la recherche et la mise en œuvre de solutions.

Notez que je ne prétends pas régler tout, tout seul. Dans mes remarques lors de l'AGA, j'ai également exprimé mon opinion que, ultimement, la responsabilité de la revitalisation de la Société repose carrément sur l'ensemble de ses membres, et non pas sur un seul groupe (par exemple, le Conseil), et certainement pas seulement au président! (Bien sûr, le Conseil peut gâcher les choses plus loin, mais c'est une chose sur laquelle je peux vous promettre de travailler dur pour éviter que ça se produise!). En fait, j'ai déclaré que l'objectif principal pour ce terme sera défini en trois aspects : 1. Poursuivre la mise en œuvre et éventuellement le développement de nouvelles initiatives en réponse aux recommandations du rapport Strive; 2. Rationalisation de la fonction et le mode d’opération du Conseil, et 3. Poursuivre les efforts visant à revitaliser le CBE Journal.

Concernant le premier objectif, le comité sur l'engagement des membres travaille depuis l'année dernière sur l’élaboration de stratégies et de mécanismes pour l'organisation d'activités régionales, et ceux-ci sont destinés à être mis en place cette année. Pour le second objectif, un ensemble de normes de performance est en cours d'élaboration concernant les membres du Conseil, et chaque poste a été chargé d'élaborer un plan d'activités, portant sur ​​des objectifs mesurables. Un sous-groupe du Conseil est également en train de mettre à jour notre manuel d’opération pour en faire une meilleure ressource pour les membres du Conseil. Enfin, un comité éditorial travail à rationaliser le fonctionnement du CBE Journal et de rétablir le nombre et la qualité des articles publiés aux niveaux observés au cours des dernières années.

Tous ces efforts nécessitent un ingrédient essentiel pour réussir – votre participation active. Ainsi, lorsque votre directeur régional sollicite votre implication dans l'organisation d'une activité locale, aidez de la façon que vous pouvez. Si vous avez un document en cours de préparation pour publication, envisagez en premier lieu de le publier dans notre Journal. Plus important encore, lorsque l'éditeur du Journal vous envoie une requête de révision de manuscrit, s'il vous plaît, envisagez de passer quelques heures pour effectuer une évaluation de qualité et dans les temps prescrits. Je mets au défi tous les membres de la SCGAB de viser ces objectifs au cours de la prochaine année, et cesser d'être un «spectateur » pour faire partie de la solution.

Enfin, je voudrais terminer avec les mêmes remarques finales que j'ai faites à l'assemblée générale annuelle, qui est en fait un corollaire de la même citation d'Einstein ci-dessus: « Nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes avec la même pensée que nous avons utilisé lorsque nous les avons créés ».

Read 2981 times Last modified on Tuesday, 17 September 2013 21:20
Bernardo Predicala

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Submit your news

The CSBE is looking for news from its members!

Please send your text with good resolution pictures to This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.Your news will be published in the next Perspectives Newsletter.

Search for News